ACTUS

03
Oct

La mode du selfie « après divorce » aux US !

Pendant l’été, on a pu croiser sur Instagram les clichés de mariés souriants, en train de se passer la bague au doigt… Mais également ceux d’heureux divorcés à la sortie du tribunal.

C’est la mode du #divorceselfie, qui consiste à prendre une photo de soi pour célébrer sa séparation. Une initiative qui a pour but de rendre positive l’épreuve du retour au célibat.

Sous les visages éclairés de grands sourires des couples, des remerciements pour les belles années passées ensemble et, surtout, la promesse de « rester amis ».

« #Divorceselfie, nous sommes toujours une super équipe. Je suis heureuse qu’on reste amis. », commente une maman fraîchement célibataire.

« C’est comme ça qu’on divorce, comme des champions. », ajoute une autre jeune femme, juste devant l’entrée du tribunal

Shannon et Chris, deux Canadiens fraîchement divorcés, font partie des anciens mariés qui ont cédé à la nouvelle mode : le selfie du divorce. La règle ? Se photographier à la sortie du tribunal, en nouveaux célibataires tout sourire, pour célébrer sans honte le début d’une nouvelle vie. Et conjurer la peine et le sentiment d’échec qui entourent traditionnellement la séparation.

Cette mode, qui a explosé à la fin du mois d’août, a notamment été initiée par un couple dont l’histoire a été partagée des milliers de fois sur le Web. Sur son Facebook, Shannon Neuman, une Canadienne, s’est affichée aux côtés de Chris, désormais son ex. « Nous voilà Chris et moi, hier, après avoir déposé notre demande de divorce ! Nous sourions ? Oui, on est fous comme ça. Est-ce qu’on sourit parce que le partenaire que l’on a choisi pour toujours n’est finalement pas le partenaire dont on avait besoin ? Bien sûr que non. Nous sourions parce que nous avons fait quelque chose d’extraordinaire. Nous avons respectueusement et honorablement mis fin à notre union d’une manière qui nous permettra d’aller de l’avant dans l’éducation de nos enfants. », explique-t-elle.

Malgré leur séparation, les deux parents prévoient de partager les moments les plus importants de la vie de leurs enfants ensemble, pour leur épargner la douleur d’avoir à choisir. Une décision applaudie par le public.

Depuis, des dizaines de photographies similaires fleurissent sur les réseaux sociaux.

Le positif : Les anglo-saxons savent regarder de l’avant et rester positif en toute circonstances,

A nous de jouer en Europe, à nous d’en faire autant.